Les étangs

Collages

1/2

Lorsque j'étais à Nara au Japon j'allais souvent à la nuit tombante me promener à l'étang du héron. Il est au milieu de la forêt, silencieuse à cette heure où les temples se reposent. Silence. Vert vif de l'eau stagnante. Coup de sabre d'un pont rouge. Au centre de ce po,t une "folie" rouge elle aussi. J'allais là. Seule. Je regardais au dessous de moi les éclats métalliques des dos des carpes koi. Et dans le silence parfait je tapais dans mes mains. J'applaudissais. Car dans ce pays à l'autre bout du monde où rien n'est pareil qu'ici, c'est ainsi que l'on fait venir les poissons.

Ils venaient, véloces. Eclairs argent, blancs, vermillon, or, bruns et formaient sur ce vert acide des décors sublimes.

J'ai cherché à Paris ces belles à écailles . Et je les ai trouvées près de chez moi dans un bassin de pierres grises o se reflète la façade blanche d'un musée. Alors j'ai rêvé mon étang. Un étang de lait. Car en Inde on dit que toute la création est sortie d'un océan de lait.

© 2023 by Robert Caro. Proudly created with Wix.com

R